Les outils didactiques

5.1. Introduction

Les activités qu’ont les enfants ne servent pas seulement à les occuper ou à les divertir, outre l’aspect ludique très important, elles participent aussi pleinement à l’évolution de l’enfant dans les différents apprentissages qu’il doit faire pour grandir.

Par l’intermédiaire de ce chapitre, nous énumérons et expliquons le sens que nous mettons dans les différentes possibilités de divertissement que nous proposons.

5.2. Musique

5.2.1. Ecouter où faire de la musique

En écoutant de la musique, l'oreille musicale de l'enfant se développe puisque petit à petit il sait reconnaître des rythmes ou des mélodies différentes. Cela permet aussi à l'enfant d’être sensibilisé à des bruits ou des sons venant de l'extérieur et plus seulement à ceux que lui-même produit. Nous leur proposons de la musique pour enfants "locale" mais également de la musique traditionnelle de différents pays. Le fait de leur proposer des musiques provenant de différents horizons, nous permet par le biais d’animations à thème, ceci dès que les enfants ont atteint l’âge d’être chez les grands (exemple: Choisir la musique du pays d’un enfant du groupe, présenter ce pays brièvement, etc.) de les pré-disposer à une petite « ouverture culturelle » sur le monde en général.

Pendant l'activité "musique" l'enfant a également l'occasion de faire sa propre musique grâce à l'utilisation d'instruments (triangle, tambourin, maracas, flûte, etc.), ce qui développe sa motricité fine (gratter, souffler, etc.) et lui apprend à agir lui-même sur l'environnement pour créer différents sons. Il expérimente également des notions telles que : fort et doucement, et/où rapide et lent.

5.2.2. Chansons et comptines

Exercice de mémoire puisque l'enfant apprend les paroles et les gestes par cœur. De plus, l'enfant doit apprendre à associer et à coordonner un mot (langage) avec un geste (motricité). Il découvre également un nouvel instrument qu'est la voix ainsi que ses différentes possibilités : aigu et grave, où fort et doucement. C’est un moment ou l’enfant peut librement faire du bruit, (ce qui n’est pas forcément permis à la maison) et prend donc beaucoup de plaisir à s’adonner à cette activité.

5.3. La motricité globale

Avec les activités dites de motricité globale, c'est-à-dire mettant en jeu l'ensemble du corps (bouger, grimper, courir, sauter, etc.), l'enfant développe et intègre son schéma corporel de même qu'il assimile et s'approprie les qualités de l'espace environnant. La pratique régulière de ces activités va permettre aux éducatrices de dépister très tôt des problèmes de tonicité, de déficience visuelle ou auditive ou encore un manque d'élaboration du schéma corporel.

5.3.1. Danse

Danser c'est exprimer avec son corps les émotions que provoquent en nous la musique. Cette activité demande une coordination auditivo-motrice, c'est-à-dire une adéquation rythmique entre la musique et le mouvement.

La notion de socialisation est importante également puisque lorsqu'on danse à deux il faut prendre en considération ce que l'autre fait et réagir en conséquence.

5.3.2. Expression corporelle et la gymnastique

Activité ayant pour but de vivre avec son corps de nouvelles postures et de prendre conscience des possibilités de chaque partie de celui-ci. Cette activité implique également une coordination sensori-motrice, demande un effort d'équilibre, de souplesse et une connaissance de sa situation dans l'espace (devant.- derrière, dessus-dessous, près-loin, etc.), ainsi qu'un effort d'imagination afin d'utiliser l'espace de façon différente.

5.3.3. Relaxation douce

Durant une grande partie de la journée, les enfants sont en activité, ce qui signifie que leurs muscles sont sans cesse contractés ou tendus. Pendant l'activité de relaxation douce, l'enfant s'efforce de se détendre et par là même de se contrôler à rester calme. Ainsi, en fermant les yeux, l'enfant peut se concentrer plus attentivement sur lui. C’est un moment qui se déroule dans le silence ou parfois avec une légère musique. Cette activité reste limitée dans le temps a moins de 8 minutes. Les éducatrices restent attentives qu’aucun enfant se sente mal durant ce moment.

5.4. La motricité fine

L'enfant fait appel à la motricité fine dans des activités qui nécessitent des gestes fins, précis, nécessitant l'utilisation du bout des doigts pour la préhension d’objets de plus en plus petits. Quelques exemples de ces activités sont l'enfilage de perles, le coloriage, le découpage, etc. Pour les réussir, il doit faire preuve de patience, de concentration et de persévérance.

5.4.1. Découvertes

A tout âge l'enfant fait des expériences qui vont le renseigner sur le fonctionnement de son environnement. En effet, c'est en découvrant, grâce à ses expériences que les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets que l'enfant peut en tirer des règles ou lois. Ces découvertes peuvent être physiques (ex: jeux d'eau) mais également sensorielles (illusions d'optique, etc.)

Afin que ses découvertes puissent se faire, le rôle des éducatrices est de mettre régulièrement des objets à la disposition des enfants afin de permettre les découvertes, mais aussi de mettre en place régulièrement des activités axées sur l’expérimentation et la découverte.

5.4.2. Histoires et contes

Grâce à cette activité, l'enfant découvre et apprend à aimer le livre qui favorise le développement du langage car il instaure un dialogue avec support visuel et permet à l'enfant de vivre différentes émotions en s'identifiant au personnage de l'histoire.

5.4.3. Les marionnettes et le théâtre

Activité créatrice de fiction qui stimule l'imagination avec l'élaboration d'un scénario qui suppose une chronologie. Elle demande également une capacité de se mettre à la place de l'autre (décentration) et d'interagir avec l'autre. Une bonne manipulation des marionnettes demande une motricité fine plus ou moins évoluée.

5.4.4. Le bricolage

Stimule le sens esthétique et artistique de l'enfant. Exercice de la motricité fine, importance du toucher. Le déroulement d’un bricolage est étudié à l’avance par les éducatrices, de manière à ce qu’il ait un début, un milieu et une fin pour permettre à l’enfant de rester motivé durant l’activité. C’est aussi une occasion de découverte pour l’enfant, puisqu’il peut manipuler et toucher des différents matériaux. L’enfant apprend aussi à travailler avec des consignes et trouve du plaisir à avoir réalisé le produit final qu’il pourra offrir à ces parents.

5.4.5. Le jeu

Le jeu tient un rôle fondamental dans le processus de socialisation de l'enfant et dans la construction de sa personnalité. L'enfant naît et se développe au sein d'une société. Il est pris à chaque instant dans un tissu complexe de relations sociales. Pour pouvoir agir efficacement et se sentir intégré dans son milieu, l'enfant doit acquérir une compréhension des règles sociales et des rôles sociaux, ainsi que la capacité d'interagir avec autrui de manière appropriée. Il doit développer la capacité à prendre en compte des caractéristiques d'autrui, la compréhension des relations sociales et la connaissance des règles de fonctionnement des groupes.

5.4.6. Les jeux d’expérience

Ils ne mettent en œuvre aucune technique particulière, aucun instrument déterminé. Ce sont des jeux de simple fonctionnement, qui est motivé part le seul plaisir d'agir (ex.: sauter d’un petit mur, sauter dans une flaque d’eau, etc.).

5.4.7. Les jeux libres ou symboliques

Activités non-dirigées très complexes, c'est la conduite du faire semblant ou le symbole représente un objet absent. Le enfants doivent imaginer un contenu, le jouer, communiquer entre eux, se mettre d'accord, convaincre le partenaire, gérer le jeu, et le tout quasiment simultanément car le scénario n'est jamais défini d'emblée. Les enfants communiquent entre eux par le langage, mais aussi au travers de leurs actions et des objets qu'ils utilisent. Les enfants doivent se partager les rôles des différents personnages, choisir les actions qu'ils veulent représenter, diriger les activités des uns et des autres. Une grande partie des jeux de fiction tourne autour de la représentation que se font les enfants des gens de référence proche d’eux (parents, famille, amis proche, etc.). En effet, les enfants montrent de l'intérêt pour le monde social, même si la représentation qu'ils en font est encore simplifiée et incomplète. L'enfant nous montre qu'il a conscience du caractère fictif de son jeu, il sait que c'est "pour de semblant".

5.4.8. Les jeux de société

Jeux collectifs où la règle est le garant des relations sociales ou interindividuelles; d'où la prise de conscience de l'autre. Dans cette activité, l'enfant apprend à attendre son tour, à respecter des règles, c'est-à-dire ne pas tricher. Comme ces jeux se jouent à plusieurs, certains vont gagner et d'autres perdre et il est aussi important de savoir gagner que perdre.

5.4.9. Les jeux de construction

A partir de matériau non-représentatif (ex.: Légos, plots, puzzles, etc.), l'enfant va les assembler selon ses envies pour en faire quelque chose de figuratif (symbole). Pour ce faire l'enfant doit faire preuve d'imagination, d'agilité et de créativité. Ces activités permettent de développer la préhension fine.

5.4.10. La cuisine

Activité de motricité fine qui nécessite l'acquisition de la notion de chronologie pour appliquer une recette (suite logique d'une préparation pour arriver à un résultat). Elle stimule également tous les sens: le toucher, le goût (découverte de nouvelles saveurs: sucré/salé; doux/aigre; acide, amer…), l'odorat et permet de voir la transformation des aliments avant et après la cuisson.

5.5. Les sorties

Les sorties ont aussi une grande importance à la garderie Kam & Léon, et leurs objectifs sont multiples pour les enfants, en restant adaptées à leurs âges:

  • Socialisation: apprendre à se conduire en société, tenir compte des autres enfants, se donner la main, rencontrer d'autres enfants et adultes, se déplacer en groupe (respect du rythme de chacun, entraide), découverte de l'environnement culturel (art, exposition, musée, théâtre), découverte de la nature (rythme, changement de saisons), découverte de son environnement géographique (ville, quartier).
  • Découvertes: différents types de sorties: au marché, pour acheter, découvrir les légumes et les fruits. Visiter une ferme: découvrir les animaux, la provenance des matières premières (lait, œufs, légumes, etc.).
  • Motricité: découvertes de grands espaces et les apprivoiser. Activités de grande motricité (course, jeux, grimpe, etc.), se repérer dans l'espace, exercer l'équilibre, l'agilité, développer l'endurance et la marche sur terrains accidentés.
  • Santé: s'aérer, se déplacer.
  • Autonomie: apprentissage du danger, respect des consignes, maîtriser un environnement avec d'autres dangers et adapter son comportement, apprentissage pour traverser la route, évoluer dans d'autres limites et la préparation au passage scolaire.

5.6. Conclusion

De part son appétit de la vie et son envie de grandir l’enfant est constamment à l’affût des découvertes et de nouvelles expériences. Le jeu est donc un moyen privilégié pour l’enfant car il répond a l’ensemble de ses besoins d’apprendre, et surtout permet de retirer un grand plaisir dans ses différents apprentissages.

Le plaisir est un moteur essentiel de la motivation pour apprendre à grandir. La garderie Kam & Léon attache donc une importance particulière à ce que l’enfant puisse en retirer dans ses différentes activités didactiques.

1
2
3